Objectifs

Pour répondre à ces objectifs, l’association SSPT chez les camionneurs s’est associée aux psycho éducateurs Yves de Repentigny du groupe JP Robin, et une équipe de recherche dirigée par Mme Cécile Bardon ayant développé et évalué des outils de prévention du traumatisme chez les conducteurs de train au Canada (Le CRISE de l’UQAM). Il sera déployé auprès d’entreprises de camionnage dans le cadre d’un projet pilote visant à tester sa faisabilité et son efficacité à moyen terme (2 ans), dans le but d’être par la suite proposé à tous les acteurs de l’industrie du camionnage au Québec.

Le Programme de Prévention du SSPT chez les camionneurs

Afin de systématiser la prise de contact après un événement accidentel, la sélection des camionneurs du groupe contrôle se fera selon les conditions suivantes :

a) avoir subi ou être témoin d’un accident de la route impliquant des blessures graves ou la mort;
b) être à l’emploi de l’une des entreprises participantes ciblées par l’organisme SSPT chez les camionneurs;

Le camionneur accidenté sera contacté dans un délai de 24 à 48 heures suivant l’accident selon un protocole d’intervention de courte durée. Le projet Prévention comporte au maximum six interventions auprès du camionneur, et selon les besoins auprès du camionneur et de ses proches, pour un total de neuf heures d’intervention. Ces employés seront appelés dans les 48 heures après leur accident par le psycho éducateur qui fera une brève évaluation de leur condition et de leurs besoins. Lors de ces contacts, des informations seront transmises au camionneur sur les effets possibles des accidents graves, sur le rôle des symptômes anxieux, sur la normalisation des réactions vécues par la personne, sur les mécanismes d’adaptation les plus efficaces et les ressources disponibles. Ces informations visent à permettre aux individus et à leurs proches d’être moins troublés par leurs réactions, puisqu’ils savent que celles-ci peuvent survenir et, en favorisant leur compréhension, à diminuer leur détresse. Les données recueillies auprès des camionneurs et psycho éducateurs participants feront l’objet d’analyses statistiques et un rapport sera rédigé afin de présenter les constats et recommandations pour l’amélioration du programme. Ces données seront utilisées pour développer une version améliorée du programme et proposer à l’industrie du camionnage un programme prévention SSPT Camionneurs validé scientifiquement.

Évaluer la faisabilité et les effets du Programme SSPT Camionneurs

Les camionneurs recevant le programme prévention SSPT Camionneurs pourront participer à deux entrevues avec les chercheurs; la première aura lieu juste après le contact téléphonique initial avec le psycho éducateur et la seconde un mois après l’accident. Ces entrevues se feront par téléphone et viseront à évaluer les symptômes des participants et leur évolution dans le temps, leurs mécanismes d’adaptation, leurs besoins et leur satisfaction envers le programme prévention SSPT Camionneurs.

Conclusion

Dans les deux dernières années, nos actions et nos recherches nous ont fait comprendre que le métier de camionneur peut-être aussi à risque que bien d’autres métiers. Cependant, nous nous rendons compte qu’un travail d’éducation et de prévention doit être fait auprès des employeurs en transport concernant le stress post traumatique. Aussi, la famille doit être impliquée dans le processus de réhabilitation. De plus, les camionneurs doivent être pris en charge, au niveau médical, dès qu’un incident ou un accident survient afin de permettre un rétablissement psychologique et physique le plus tôt possible. Le transport est un pivot important de l’économie et les camionneurs en sont la courroie de transmission. C’est pour cette raison que nous croyons que ce projet est le début à un protocole unique aux compagnies de transport qui permettra d’aider tous les acteurs à faire en sorte que les compagnies seront mieux outillées, les camionneurs davantage pris encharge et la sécurité de tous améliorée.